<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://px.ads.linkedin.com/collect/?pid=1271508&amp;fmt=gif">

Content Factory

Les outils qui rendront votre content factory encore plus performante

pexels-photo-3082341 pexels-photo-3082341

Volumes, échelles et formats multiples, diversité des intervenants... La production de contenus gagne en performance lorsqu’elle est assistée par la technologie.

Volumes, échelles et formats multiples, diversité des intervenants... La production de contenus gagne en performance lorsqu’elle est assistée par la technologie.

Pour bien démarrer : un contenu « data driven »

Concevoir régulièrement un contenu à fort engagement ne coule pas de source. Cela nécessite l’appui de la donnée. Dès la phase amont, lors du choix des sujets, les content strategists pistent les informations qui répondront le mieux aux attentes de leurs cibles. Pour cela, outils de veille et d’écoute sociale, insights, outil d’analyse sémantique, recherche de tendance sont mis à contribution.

En phase aval, après publication, le suivi via des indicateurs multiples complète la panoplie et renseigne sur l’efficacité des parti-pris éditoriaux pour améliorer la performance des contenus grâce à une démarche de type test and learn. Ainsi nourrie par la data, votre content factory est prête à être lancée. Mais ce n’est que la base. Vous pouvez aller bien plus loin grâce à l’apport de solutions logicielles : Customer Room pour les insights et la veille, positionnement et optimisation du search avec MyPoseo, le tout piloté par un tableau de bord central et partagé tel que Reeport.

« L’idée est de replacer le contenu comme pièce maîtresse dans la chaîne de valeur de la communication de l’entreprise, de la création à la distribution. Selon le niveau de maturité de votre content factory et selon vos enjeux business, plusieurs modèles organisationnels sont possibles » ajoute Camille Vayssettes Directrice conseil, Webedia Services.

Le cœur de la content factory : un inventaire partagé

Une fois conçu et diffusé, le contenu produit par votre content factory ne disparaît pas. Au contraire ! Il rejoint votre catalogue de contenus exploitables et vous constituez ainsi un patrimoine inventorié d’éléments prêts à l’emploi. Votre contenu devient alors un « asset » à manager, par exemple pour des diffusions multi-pays échelonnées en fonction d’un calendrier de lancements ou pour tout autre réadaptation. Pour commencer votre inventaire, des solutions simples et pragmatiques existent : un drive partagé ou une dropbox bien classée peuvent aisément mutualiser le catalogue entre les multiples utilisateurs internes de votre entreprise.

Une assistance et un pilotage en continu

Si la content factory est avant tout une démarche et une organisation, elle se caractérise aussi par un lieu. Elle est un espace « atelier » situé dans vos locaux. En plus de bureaux classiques, la content factory se doit d’être équipée : production, shooting photo-vidéo, logiciels de traitement. Elle est aussi un endroit ouvert et accueillant où se croiseront des talents, des consultants internes ou externes et les collaborateurs de votre entreprise.

Pour favoriser sa création, un accompagnement est recommandé. En plus de l’assistance opérationnelle lors du déploiement, un plan de formation spécifique (modules e-learnings) permettra la prise en main des outils par vos équipes au long d’une démarche progressive sur les premiers mois. En parallèle, la mise en place d’indicateurs de mesure permettra d’évaluer et de piloter les performances en continu, aussi bien par rapport à vos objectifs business qu’en termes de maîtrise des coûts.

banniere_contentfactory