On utilise souvent l'acronyme URL - pour Uniform Resource Locator, en anglais et locateur uniforme de ressources, en français - sans trop en connaître la signification. C'est en fait une simple ligne de texte qui apparaît dans la barre d'adresse du navigateur et qui permet d'accéder à une ressource qui peut être de divers types (texte, image, programme, vidéo, musique,...) sur Internet. Cette chaîne de caractères correspond à l'adresse Web de cette ressource et a été inventée pour faciliter l'identification des pages et des sites Internet. Elle est essentielle pour localiser une page parmi les milliards de pages Internet existantes. C'est la raison pour laquelle sa structure est standardisée à travers le monde. Qui plus est, elle est particulièrement utile pour assurer la visibilité d'un site Internet. Elle permet aux moteurs de recherche de déterminer avec précision le contenu d'une page.

Une URL comprend trois parties :

  • D'abord le protocole, qui indique la manière utilisée pour accéder au serveur sur lequel la page à consulter est hébergée. Le plus courant est http:// (HyperText Transfer Protocol) mais peut également être https:// (connexion sécurisée) ou ftp:// (transfert de fichiers).
  • On retrouve ensuite le nom de domaine(www.), soit l'adresse du site où se trouve la page recherchée et son extension. On utilise .fr en France ou .com, cette extension étant à privilégier car elle constitue une désignation internationale pour les sites généralistes.
  • L'élément qui apparaît dans la dernière partie de l'adresse, le nom de la page, correspond au nom du fichier de la page sur le serveur.

Shakez votre vocabulaire !